Actualités

Accueil/Actualités
Actualités2017-06-17T20:28:04+02:00

Actualités

23, 09, 2020

Habitat participatif : Bord’ha accueille ses habitants à Bastide Niel

23, 09, 2020|

À Bordeaux, dans l’éco-quartier Bastide Niel, les membres de l’association Bord’ha s’installent dans leurs logements et bureaux, premier îlot mixte livré dans la ZAC. 

Lancé en 2012 par Frederik Dain, architecte chez Hobo architecture et Philippe Laville, consultant en énergétique pour le bâtiment et l’industrie, Bordha est un projet dhabitat participatif.

Lassociation Bordha qui réunit l’agence d’architecture Hoboun espace de coworking : Les bureaux de l’économat, et les logements de cinq familles, a organisé et financé la réhabilitation de l’ancien économat de la gare dOrléans (1 200 m²) sur lavenue Thiers en logements, bureaux et espaces partagés.

Yann Champion, architecte et habitant de Bord’ha

Yann Champion, architecte et habitant de Bord’ha.

Objectifs ? Co-construire des appartements et locaux professionnels de qualité et sur-mesure, tout en maîtrisant les coûts grâce à limplication de chacun. «En tant que citoyens, notre ambition a été de mener cette opération mixte de manière participative et en auto-promotion», explique Yann Champion, architecte et habitant de Bordha.

« Aux antipodes dune démarche spéculative, nous souhaitions construire et habiter la ville de manière différente, en nous impliquant dans la vie du quartier, en créant des lieux dusage et en testant une nouvelle façon de travailler », poursuit-il.

Les six logements, dont un logement locatif occupé par un bénéficiaire de Habitat et Humanisme, accueillent depuis août leurs nouveaux habitants. Ils rejoignent ainsi l’agence Hobo qui occupe le rez-de-chaussée depuis novembre dernier.

Bord’ha à Bastide Niel : des espaces partagés et ouverts sur le quartier

« Au rez-de-chaussée, lentrée de lagence est un grand salon « Le lounge » dune centaine de mètres carrés que nous partageons avec les résidents de limmeuble », précise larchitecte. « Notre souhait est de faire de cet espace, qui abrite également une cuisine semi-professionnelle et une salle de réunion, un lieu partagé et ouvert sur le quartier. Cet été, par exemple, Catherine Laville, habitante de Bordha y a donné un concert. »

Il y a quelques mois déjà, Bord’ha ouvrait ses portes au champion de Breakdance Nasso Tek pour le tournage d’un de ses clips réalisé par Mac Monin.

!! ENFIN !! Après plus de 2 années sans faire de vidéo, j'ai voulu faire quelque chose de très fort et faire passer un message. J'espère de tout mon #coeur 💝, même si je suis incompris ou critiqué à travers cela, que ce projet sera à la hauteur de vos attentes et qu'il sera partagé un maximum. Ceux qui me connaissent savent comme j'aime se que nous faisons et que je le fais avant tout par #passion malheureusement ou heureusement je ne sais pas . 😜🥰🎥 Mc Monin 🤜🤛Last Squad Breakboy Chakal #jam #street #redk @red-k Street Off @streetsmile @lovedealer #bboyingofficial #bgirl #bboy #hiphop #style #freestyles #videoclip #breaking #breakdance #rap #france🇫🇷

Publiée par Nasso Tek sur Mardi 10 septembre 2019


Un espace de coworking à Bord’ha

Les bureaux de l’économat, c’est un espace de coworking composé de places nomades et despaces résidentiels. Il offre divers services aux cyclistes ainsi que des prestations de secrétariat.



  • Bordha a été accompagné par les architectes Brachard de Tourdonnet, maîtres d’œuvre pendant la phase PC (permis de construire) ;
  • Bordha : maître douvrage ;
  • Hobo : maître d’œuvre phase pro et chantier.

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Bastide Niel : L’Annexe « habite le ciel »

17, 09, 2020|

Le constructeur Spie batignolles finalise la réalisation de L’Annexe dans la ZAC Bastide Niel, située sur la rive droite de Bordeaux. La livraison du bâtiment de huit étages composé d’un parking en silo, d’un local d’activités et de 24 logements, est prévue pour le premier trimestre 2021. Plus d’explications avec Perrine Courtellemont de Moon Safari, architecte et directrice du projet.

L’Annexe dans la ZAC Bastide Niel« Face à la ville de pierre, la ZAC Bastide Niel, telle qu’imaginée par Winy Maas, se veut singulière », commence Perrine Courtellemont. « Ainsi, afin de répondre aux exigences de larchitecte-urbaniste du projet urbain et de la SAS Bastide Niel, nous avons dû penser pour LAnnexe, à un lieu de vie résolument moderne, profondément durable et multi-fonctionnel », poursuit-elle.

Implanté quai de Queyries entre l’ensemble immobilier Green Valley et les 54 logements locatifs sociaux de Domofrance, la programmation « atypique et haut de gamme » de LAnnexe est « mixte ».

Cest pourquoi LAnnexe sera composé : 

  • Dun parking de 236 places pour ses habitants et ceux des îlots alentours sur les quatre premiers niveaux, conformément à la prescription dune organisation mutualisée du stationnement dans la ZAC Bastide Niel ;
  • Dun espace de 197 m2 pour des bureaux et un local dactivités réparti entre le rez-de-chaussée et le premier étage qui animeront la pointe sud de l’îlot, ouverte sur une place publique, connexe à la rue Niel.
  • Et de 24 logements qui occuperont les 5 derniers niveaux dont :
    • 1 T1 de 41 m2 ;
    • 7 T2 dune surface moyenne de 49 m2 ;
    • 6 T3 dune surface moyenne de 77 m2 ;
    • 9 T4 avec une surface moyenne de 106 m2 dont trois duplex ;
    • 1 T5 dune surface de 121 m2.

L’Annexe à Bastide Niel : 24 logements atypiques

Spie batignolles L'Annexe Bastide Niel« Grâce aux préconisations de Winy Maas qui souhaite que chaque logement sur la ZAC soit ensoleillé et ventilé naturellement, nous avons pu créer des appartements atypiques. Ils disposent tous de vues dégagées et despaces extérieurs afin « dhabiter le ciel » comme nous aimons à dire chez Moon Safari », se réjouit Perrine Courtellemont.

Et pour cause. Sur les 24 appartements, huit seront traversants, huit autres disposeront dune double orientation, et tous seront pourvus de terrasse dune surface moyenne de 21 m2.

« Pour la réalisation de LAnnexe, nous avons dû prendre en considération le contexte patrimonial dans lequel il se situe, sa localisation proche du quai de Queyries en vis-à-vis de la rive gauche, lhistoire des lieux et la palette chromatique du centre historique de Bordeaux », explique-elle. « C’est pourquoi l’apparence du bâtiment sera minérale, dans des teintes claires comme le préconise le cahier des charges de la ZAC, avec de grands pans de toitures en rampant, construits en charpente traditionnelle de bois », précise l’architecte.

LAnnexe à Bastide Niel aura des façades végétalisées

L’Annexe Bastide Niel« La présence des grands arbres qui bordent le quai de Queyries, le projet paysager de la ZAC Bastide Niel et la forme du bâtiment, ont initié le concept de végétalisation des façades qui accompagne les différentes fonctionnalités du bâtiment », poursuit la directrice du projet.

« Ainsi, la façade disposera dun traitement avec une maille végétalisée qui opérera comme un filtre pour les étages inférieurs et lenvironnement proche. La végétation grimpante sera choisie en fonction de ses qualités physiques et olfactives, des plantes comme le chèvrefeuille ou le jasmin seront donc privilégiées. Le pied dimmeuble disposera dun traitement paysager avec des espaces dédiés à des plantations de type graminées. »

Enfin, conformément aux exigences du cahier des charges de la ZAC Bastide Niel, notamment en termes de qualité de lhabitat, respect de lenvironnement et performance énergétique, LAnnexe :

  • Respectera la réglementation thermique RT 2012 avec un niveau de performance en Effinergie ;
  • Sera équipé de modules photovoltaïques pour une puissance de lordre de 4 kw qui couvriront la consommation des équipements communs : éclairage, vmc, interphone.
  • Sera connecté au réseau de chaleur géothermique de la ZAC, avec pour chaque logement, des modules thermiques permettant de gérer la production deau chaude sanitaire.

L’Annexe est commercialisé par :


Ces articles peuvent vous intéresser

30, 07, 2020

Archéologie : quels vestiges sur le chantier Bastide Niel ?

30, 07, 2020|

La loi sur l’archéologie préventive de 2001 s’applique entre autres sur les Zones d’aménagement concerté (ZAC) et les lotissements d’une superficie supérieure à trois hectares. A cet effet, la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC)  de la Nouvelle-Aquitaine a prescrit la réalisation d’un diagnostic d’archéologie préventive sur le chantier Bastide Niel. C’est pourquoi, la SAS d’aménagement Bastide Niel a confié à Hades archéologie dès 2018, l’étude de chaque tranchée d’assainissement profond réalisée sur la ZAC.

Ainsi, tous les 20 mètres, les archéologues prélèvent un « log » ou coupe d’une profondeur pouvant aller jusqu’à cinq mètres, témoin du mode de mise en place des sédiments qui composent le sous-sol. Parmi ceux-ci, des argiles flandriennes qui sont valorisées directement sur le site de Bastide Niel en reconstruction de sol profond et fertile.

La rive droite de la Garonne n’est plus marécageuse

Suite au déplacement vers le Nord du lit de la Garonne et aux travaux de drainage du XVIIe siècle puis à l’urbanisation, la rive droite de la Garonne n’est plus marécageuse.

Néanmoins, l’analyse et l’étude physique des sédiments que les archéologues effectueront à la fin des travaux d’assainissement, soit en 2021, permettront de connaître le type de poissons, de végétaux, d’essences d’arbres, de graines ou encore de pollens qui existaient sur le site de la ZAC depuis la Préhistoire.

Plus d’explications avec Ronan Steinmann, archéologue et géo-archéologue.


Ces articles peuvent vous intéresser :

Quelles mesures pour conserver le patrimoine historique à Bastide Niel ?

07, 07, 2020|

Confortements de façades, tests vibratoires… la SAS d’aménagement Bastide Niel met tout en oeuvre pour conserver le patrimoine historique.

En effet, l’existant contribue au développement de ce morceau de ville, utilisant les empruntes actuelles et prenant la mémoire ferroviaire et militaire comme point de départ.

Objectif ? Valoriser le patrimoine historique en place et superposer les programmes immobiliers aux bâtiments existants quand cela est possible. Plus d’explications avec Guillaume Galbois, directeur de travaux chez NGE-BTP.


Ces articles peuvent vous intéresser :

Economie circulaire : les déchets de terrassement valorisés en sol fertile à Bastide Niel

03, 07, 2020|

Economie circulaire : pour la 1ère fois sur la métropole bordelaise, les argiles flandriennes, habituellement considérées comme des déchets de chantier et donc évacuées, sont valorisées directement sur site en reconstruction de sol profond et fertile.

Plus d’explications avec Thierry Mauboussin, superviseur et fondateur d’ArcaGée. Ce bureau d’études girondin est spécialisé dans la gestion du risque environnemental et dans l’économie circulaire des projets urbains. A cet effet, il accompagne depuis 2015 la SAS d’aménagement Bastide Niel dans la gestion éco-responsable et durable des sols urbains et des déchets de terrassement du chantier de l’ecoquartier. 


Ces articles peuvent vous intéresser :

16, 06, 2020

Covid 19 : Comment s’est organisée la reprise des chantiers ? L’exemple à Bastide Niel.

16, 06, 2020|

Reprise des chantiers. Comme l’ensemble des acteurs de la construction, Bordeaux Métropole Aménagement (BMA) a dû s’adapter à un contexte exceptionnel pour faire face à la Covid 19. Comment s’est organisée la reprise des chantiers ? Quelles mesures sanitaires ont été mises en place afin de protéger les salariés ? Exemple du chantier Bastide Niel avec les explications de Joël Davril, directeur technique chez BMA et de Pierre-Yves Allemandet, chef de secteur Aquitaine chez NGE.


Ces articles peuvent vous intéresser :

08, 05, 2020

Bastide Niel : Patriarche construit UNITY, 
lieu innovant adapté au travail collaboratif

08, 05, 2020|

Les travaux de UNITY, bâtiment tertiaire qui offrira sur 2208m² une grande flexibilité d’usages grâce à la diversité de ses espaces, sont sur le point de démarrer dans l’éco-quartier Bastide Niel à Bordeaux.

Après la construction d’Eklo, le 5e hôtel le plus écologique de France qui a ouvert à Bastide Niel en juin dernier, Patriarche démarre dans la continuité géographique et architecturale de l’hôtel, les travaux de UNITY.

Bastide Niel : Patriarche construit UNITY, 
lieu innovant adapté au travail collaboratif

Delphine Blein et Emilie Durand, respectivement architecte et ingénieure sur le projet UNITY.

« L’équipe est très heureuse d’intervenir sur l’éco-quartier Bastide-Niel qui est très caractéristique », commence Delphine Blein, architecte chez Patriarche. « De plus, les contraintes architecturales et environnementales imposées par la SAS Bastide Niel et l’urbaniste Winy Maas sont telles, que mettre en oeuvre des projets comme Eklo ou UNITY représente pour nous un vrai challenge auquel nous répondons avec excitation ! »

UNITY sera conçu sur 3 étages

Conçu sur une surface totale de 2208m², UNITY, lieu dédié au tertiaire devrait ouvrir ses portes courant 2021. Un bâtiment de bureaux parmi tant d’autres ? Pas vraiment. Intelligent par sa fonctionnalité et sa modularité, le projet de 3 étages sera composé :

  • De quatre lots sur deux niveaux de 587m², 364m², 301m² et 540m² qui accueillera les nouveaux bureaux de Patriarche,
  • D’espaces communs comme des salles de réunion, une cafétéria, des espaces de détente,
  • De sanitaires et douches,
  • 64m² de local pour les vélos

« Si le flex office et les espaces de coworking fleurissent sur le marché tertiaire, UNITY entend aller plus loin. Notre objectif est de permettre aux futurs utilisateurs de travailler différemment grâce à des espaces mutualisés et partagés», raconte Delphine Blein. « Car c’est avant tout un lieu innovant, adapté aux modes de travail collaboratif, tendance actuelle et future avérée », poursuit-elle.

En effet, tout en gardant sa fonctionnalité originelle, UNITY a été conçu pour avoir un maximum de divisibilité et de diversités d’espaces avec d’une part, des mezzanines indissociables des niveaux 0 et 2 et d’autre part, un noyau du bâtiment décentré pour proposer des surfaces différentes. Le but ?  Répondre à un maximum de besoins : de la location d’un poste de travail à celle d’un plateau complet via des baux classiques en 3, 6, 9 mais également des baux de courtes durées.

UNITY sera « griffé » de très larges espaces vitrés

Bastide Niel : Patriarche construit UNITY, 
lieu innovant adapté au travail collaboratifConformément aux attentes de l’architecte-urbaniste du quartier Bastide Niel Winy Maas qui a conçu le projet urbain et ses caractéristiques générales en termes de développement durable et de forme, les architectes ont pensé UNITY comme un lieu écologique, ouvert, architecturalement cohérent avec son voisin Eklo et l’ensemble du quartier.

« Avec UNITY, nous avons pris le parti d’accentuer l’architecture que nous avons réalisée sur Eklo. Alors que l’hôtel est « creusé » de nombreuses ouvertures, UNITY sera « griffé » de très larges espaces vitrés marquant ainsi les verticales », explique l’architecte.

Par conséquent, l’éclairage naturel sera fourni grâce à de grands ensembles menuisés tant sur les parois verticales que par des verrières sur les toitures en pente, offrant au bâtiment énormément de luminosité en plus de son aspect général qui sera très clair grâce à un parement réalisé en tuiles vauban droites de chez Wienerberger, de couleur champagne, une teinte unique et sur-mesure, spécialement imaginée pour UNITY.

A l’intérieur, le système de mezzanine offrira des volumes en simples hauteurs et d’autres en doubles hauteurs qui s’adapteront à la pente et aux volumes. Son ambiance sera  « industrielle » et minimaliste sans faux plafonds et avec des gaines apparentes destinées à mettre en valeur l’architecture interne. Enfin, les encadrements de fenêtres, les mains courantes d’escaliers, etc. seront en bois.

UNITY : 165 m² de panneaux photovoltaïques en toiture

Bastide Niel : Patriarche construit UNITY, 
lieu innovant adapté au travail collaboratifConformément à la conception du projet urbain de Bastide Niel qui sappuie sur des objectifs forts en matière d’urbanisme et de développement durables comme la labélisation Eco-quartier, UNITY sera d’une part raccordé au futur réseau de chaleur urbain alimenté par la géothermie.

D’autre part, il est prévu 165 m² de panneaux photovoltaïques en toiture qui produiront 25 000 kWh par an, soit l’équivalent de ses besoins en refroidissement et en eau chaude sanitaire.

De plus, il est conçu de façon à limiter ses besoins énergétiques par un choix de vitrages à contrôle solaire dotés de protections adaptées, et bénéficiera d’une isolation performante par l’extérieur.

UNITY : une ventilation naturelle

Bastide Niel : Patriarche construit UNITY, 
lieu innovant adapté au travail collaboratifMais ce n’est pas tout. La ventilation naturelle est réalisée par une centrale de traitement d’air double flux à récupération de chaleur d’une efficacité de 80% et le chauffage grâce à la combinaison d’un plancher chauffant, de la ventilation et de ventilo-convecteurs.

Le refroidissement, naturel lui aussi, sera fourni par une pompe à chaleur à détente directe air/air.

Enfin, UNITY respecte le label Effinergie + qui impose entres autres, un gain de 20% sur le Bbiomax et 40% sur le Cepmax de la RT2012.

« Grâce à notre filiale Bart, qui prend en charge notre maitrise d’ouvrage et l’ingénierie de Patriarche, nous avons la chance de réaliser ce type de projet en totale autonomie et d’en maîtriser les coûts », conclut Delphine Blein.


Zoom sur les filiales de Patriarche :

WALTER : Structure d’exploitation de Patriarche, Walter propose sur une partie du bâtiment des espaces de travail confortables, mutli-usages, design et modulables. En fixe ou en flex, Walter accompagne le développement des entreprises avec une offre sur mesure.

BARTFiliale de montage immobilier mobilisée uniquement pour la mise en œuvre et la réalisation de programmes ou projets innovants dans un modèle économique renouvelé au service de la qualité d’usages.

PATRIARCHE : Architectes + ingénieurs + urbanistes + signalétique + environnement 


Ces articles peuvent vous intéresser :

20, 04, 2020

Bastide Niel : Domofrance livrera 124 logements sociaux « exemplaires » fin 2021

20, 04, 2020|

A Bordeaux, les travaux de 124 logements sociaux disponibles à la location vont démarrer après l’été dans le quartier Bastide Niel. Des HLM parmi tant d’autres ? Pas vraiment. Le bailleur social garantit : écologie, haute qualité de vie et performances énergétiques. Plus d’explications avec Nicolas Miara, responsable qualité de la production locative chez Domofrance.

Bastide Niel : Domofrance livrera 124 logements sociaux « exemplaires » fin 2021La mixité sociale est au coeur des ambitions de la ZAC Bastide Niel qui proposera d’ici à 2028, 35% des 3400 logements à des loyers conventionnés. Ainsi, Après Axanis qui construit DÔMA & STEGO, un ensemble de 28 logements en location-accession, et ExterrA, qui réalise Cocoon, 6 appartements vendus en l’état futur d’achèvement (VEFA), c’est au tour de Domofrance de démarrer la construction de deux immeubles qui offriront 124 logements locatifs sociaux (LLS) « exemplaires » avenue Thiers et quai des Queyries. Leur livraison est prévue si tout va bien, fin 2021.

Qualité de vie, respect de l’environnement et performances énergétiques

« Pour Domofrance, ces premières opérations sur Bastide Niel sont emblématiques. D’une part, parce que nous sommes associés à la SAS d’aménagement Bastide Niel, et d’autre part, car elles s’inscrivent dans notre nouveau plan stratégique qui axe désormais nos constructions sur l’écologie et l’habitat, la digitalisation et l’innovation », commence Nicolas Miara.

« Le cahier des charges de la ZAC étant très ambitieux, nous avons fait le choix de suivre les exigences de l’organisme Cerqual qui s’ajoutent à celles de l’architecte urbaniste du quartier Winy Maas. Ainsi certifiés « Norme française – Habitat – Haute Qualité Environnementale », nous garantissons aux futurs occupants que ces deux bâtiments leur offriront : qualité de l’habitat, respect de l’environnement et performance énergétique. »

En effet, raccordés au réseau de chaleur géothermique, comme l’ensemble de la ZAC, les deux ensembles seront énergiquement sobres et performants, labellisés BBC effinergie 2017, signe d’une isolation optimale et d’une basse consommation pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Mais ce n’est pas tout. Les constructions seront vertueuses dans leur consommation électrique grâce notamment à l’installation d’une centaine de mètres carrés de panneaux photovoltaïques destinés à l‘autoconsommation des équipements communs : éclairage, vmc, interphone.

De plus, chaque logement, dont les produits de construction à usage intérieur seront étiquetés A, sera traversant avec une double, voire une triple exposition et disposera de balcon, loggia ou de tropézienne, accessible grâce à des baies coulissantes ou des ouvertures dites « à la française ».

Enfin, les habitants disposeront d’un jardin collectif ou pour certains, de jardinières végétalisées d’une longueur pouvant aller jusqu’à 4,5 mètres de long, qui seront munies d’un système d’irrigation automatique (voir ci-dessous : 144 avenue Thiers : 70 logements).

Des logements sociaux hydro économes et connectés

« Conformément à notre stratégie d’entreprise PΣPSE qui conjugue écologie et habitat et qui fait le pari de digitaliser pour mieux loger, l’ensemble des équipements de production en chauffage et en eau chaude seront connectés », remarque Nicolas Miara. « Ainsi, nous pourrons identifier les pannes plus facilement, évaluer les comportements et optimiser la consommation », poursuit-il.

Toujours dans l’objectif de minimiser le gaspillage, les robinetteries seront dotées d’équipements hydro économes comme des mousseurs réducteurs de débit, des butoirs ou encore des systèmes d’aérateurs qui atomisent l’eau de la douche, permettant d’utiliser 30% d’eau en moins.

« Sans oublier le tri sélectif qui sera favorisé avec l’installation de mobilier dédié intégré dans chaque logement », précise le responsable qualité.

Qualité de l’éclairage naturel, de l’air, confort hygrothermique et acoustique, qualité des vues… Chaque logement est conçu à l’échelle humaine, afin de créer des espaces agréables et chaleureux. La liberté est donnée à chaque futur habitant, de s’approprier ses espaces en créant son propre foyer.

Enfin, les espaces extérieurs, loggias, seront privilégiés au sud /sud-est/sud-ouest afin de fournir un meilleur ensoleillement aux usagers.

144 avenue Thiers : 70 logements

Bastide Niel : Domofrance livrera 124 logements sociaux « exemplaires » fin 2021Conçu par l’atelier d’architecture bordelais Ferret, le premier bâtiment situé au 144 avenue Thiers possède une identité et une forme très remarquables qui sont le résultat des études préconisées par Winy Maas.

Basé sur des paramètres traditionnels et intelligents comme l’orientation, l’ensoleillement, la ventilation naturelle etc., il proposera un local pour les deux-roues de 150 m2 et 70 logements locatifs sociaux repartis sur huit étages de la manière suivante :

  • 28 T2,
  • 25 T3,
  • 14 T4,
  • 3 T5.

Grâce à la relation fluide et directe entre les logements du rez-de-chaussée et la rue où la part modale de la voiture sera limitée à 20% – tout comme dans l’ensemble de la ZAC – l’aspect « village » y sera fortement marqué, générant ainsi convivialité au sein de lespace public et incitant les habitants et passants à s’approprier les lieux et à promouvoir l’interaction sociale et le vivre-ensemble.

De plus, les 1400 arbres et 6000 arbustes qui sont en cours de plantation à Bastide Niel créeront des voies publiques très végétalisées et offriront intimité et confort aux espaces intérieurs.

Bastide Niel : Domofrance livrera 124 logements sociaux « exemplaires » fin 2021Le matériau choisi pour la façade et la couverture du bâtiment est la terre cuite. De couleur beige, les tuiles utilisées s’inspire des façades des échoppes de Bordeaux Bastide. Elles seront fixées sur une ossature secondaire en bois donnant à l’immeuble un aspect traditionnel mais moderne.

En outre, une végétation fournie sera intégrée au pied de l’immeuble, dans le patio central, les coursives et les loggias de chaque logement. En pleine terre ? Des plantes grimpantes sont prévues pour créer des écrans végétaux. Des massifs despèces autochtones et de plantes aromatiques, adaptées au climat bordelais et aux orientations de chaque façade, seront plantés dans les jardinières des coursives et loggias.

Ainsi végétalisé, le bâtiment favorisera les îlots de fraicheur et diminuera les vis-à-vis pour améliorer l’intimité des logements.

Enfin, ce bâtiment sera équipé de 70 m2 de panneaux photovoltaïques en vue d’une production de 16 000 kWh/an qui couvrira la consommation des équipements communs : éclairage, vmc, interphone. Sans oublier 35 places de stationnement, conformément au PLU, qui seront prévus dans un parc en silo à proximité.

104 quai des Queyries : 54 logements

Bastide Niel : Domofrance livrera 124 logements sociaux « exemplaires » fin 2021Le second bâtiment situé au 104 quai des Queyries sera réalisé par les architectes urbanmakers et selva & maugin. Pensé sur neuf étages, il proposera un local pour les deux-roues de 114 m2 vélo, 27 places de stationnement dans un parc silo à proximité et 54 logements traversants dont :

  • 13 T2,
  • 25 T3,
  • 11 T4,
  • 5 T5.

Construit en face du parc aux Angéliques et en bord de Garonne, l’immeuble jouira, en dehors de la partie orientée quai des Queyries, des voies de circulation apaisées de la ZAC. En effet, les modes de déplacement doux et de rencontres seront privilégiés dans l’ensemble de l’éco-quartier grâce à des rues à sens unique de 6 ou 10 mètres de large et où le nombre de voitures sera limité.

Ici, pas de jardinières intégrées aux balcons ou loggias, mais un jardin arboré et collectif sur toute la façade sud du bâtiment en plus des milliers d’arbres et arbustes qui occuperont l’espace public.

Bastide Niel : Domofrance livrera 124 logements sociaux « exemplaires » fin 2021La façade sera réalisée en briques de terre-cuite moulées-main ou texturées et la couverture en tuiles plates de terre cuite également. Conçues pour supporter l’épreuve du temps, ces matériaux naturels l’habilleront ainsi de subtiles nuances de teintes en fonction des orientations et des heures de la journée.

Le revêtement des loggias, visible depuis l’extérieur, sera en bois, y compris les sous-faces et le fond, offrant un espace privé confortable avec des garde-corps ajourés, et qualitatifs grâce, entre autres, à une armoire intégrée pour ranger le matériel de vie du balcon.

Enfin, ce bâtiment sera équipé de 50 m2 de panneaux photovoltaïques en vue d’une production de 8760 kWh/an qui devrait couvrir la consommation des équipements communs : éclairage, vmc, interphone.

Une expérimentation pour réutiliser la chaleur des eaux grises

A titre expérimental, certains logements du bâtiment situé 104 quai de Queyries seront équipés d’un système de récupération de la chaleur des eaux usées des salles de bain. Objectif ? « Diminuer l’énergie nécessaire pour réchauffer l’eau chaude sanitaire et par conséquent réaliser des économies de charges », conclut Nicolas Miara.


Ces articles peuvent vous intéresser :

{Vidéo} Bastide Niel : priorité aux mobilités douces

15, 04, 2020|

A Bordeaux, dans l’écoquartier Bastide Niel, 85% des 13 hectares d’espaces publics seront prioritaires aux piétons. Les voies autorisées aux véhicules seront limitées à 20 ou à 30 Km/h pour garantir la sérénité des habitants.
Plus d’infos sur la mobilité à Bastide Niel ici.

Ces articles peuvent vous intéresser :

17, 03, 2020

La SAS d’aménagement Bastide Niel participe à l’effort national de lutte contre le COVID-19

17, 03, 2020|

A ce stade et compte tenu des dernières informations gouvernementales, nous faisons le maximum afin de maintenir la meilleure qualité de service.

Vous pouvez nous joindre par téléphone pendant les heures ouvrables au 05 56 99 31 99, par mail et sur notre site internet.

Nous suivons avec la plus grande attention les évolutions des mesures officielles et nous vous tiendrons informés de l’évolution de nos dispositions.

07, 01, 2020

Bastide Niel : comment s’organise la végétalisation du quartier ?

07, 01, 2020|

ACTUS ?Bastide Niel : à Bordeaux, la SAS Bastide Niel vient de planter une première vingtaine d’arbres.

? Comment s’organise la végétalisation de votre futur éco-quartier ?

? Pourquoi n’est-il pas possible de planter les 1400 arbres et 6000 arbustes immédiatement ?

Toutes les explications avec Rémi Salles de A+R Paysagistes, concepteurs du projet de paysage du quartier (associés à MVRDV, urbanistes de la ZAC Bastide Niel).


Ces articles peuvent vous intéresser :

31, 12, 2019

Bastide Niel : les premiers arbres proviennent des Pépinières Charentaises

31, 12, 2019|

Rémi Salle de A + R Paysagistes en charge de la végétalisation du quartier, Thomas Guillon, responsable d’activités chez Technivert, la direction des espaces verts de Bordeaux Métropole avec Hélène Andrieu et Bernard Cazeneuve, ainsi que Sophie Perreau de Bordeaux Métropole Aménagement, ont visité les Pépinières Charentaises le 22 novembre dernier afin de choisir les 25 premiers arbres de la ZAC qui ont été plantés autour d’Eklo Hotels fin novembre et courant décembre.

Les premiers arbres d’une longue liste de 1 500 !


Ces articles peuvent vous intéresser :

Bastide Niel accueille l’exposition « bastide niel entre deux » de Christophe Pit

18, 12, 2019|

Bastide Niel expose jusqu’au printemps 2020, 22 clichés du photographe bordelais Christophe Pit, accrochés entre le 136 et le 150 de l’avenue Thiers.

Christophe Pit : Bastide Niel accueille l'exposition Entre 2014 et 2016, le photographe Christophe Pit a arpenté l’ancien site militaire et ferroviaire en friche de la ZAC Bastide Niel, pour en capter l’expression artistique. Attiré par le site où le temps a laissé son empreinte, il a fixé en images, ce lieu.

Voir aussi : Bastide Niel : le site avant les travaux à travers le regard du photographe Christophe Pit.

La SAS d’aménagement Bastide Niel a apprécié cette démarche et a soutenu son projet. Ainsi, elle expose jusqu’au printemps 2020, 22 clichés imprimés sur dibon en 180×120 cm, sélectionnés parmi une centaine de photos réalisées avec un appareil moyen format numérique.

Aujourd’hui, au moment où ce quartier a entamé une profonde reconversion, la SAS d’aménagement Bastide Niel est heureuse que ce projet d’une grande sensibilité puisse être présenté au public jusqu’au printemps 2020 et de faire honneur à l’auteur, le photographe Christophe Pit, qui nous a quittés début 2019 à l’âge de 53 ans.

Christophe Pit : le témoin d’une ville en mutation

Arrivé à Bordeaux Bastide en 2013, Christophe Pit devient témoin d’une ville en mutation où se succèdent modelage urbain et abandon. Il y rencontre une terre sculptée par l’homme, érigeant des bâtiments aux lignes pures devenues patrimoniales, des voies de communication, des usages d’une vie passée.

Il révèle aussi la puissance de la nature, capable de reprendre possession de son territoire jusqu’au prochain cycle de transformation.

Christophe Pit : un photographe auteur

Christophe Pit, Photographe auteur, a évolué dans l’univers créatif des agences de communication (édition, publicité), les grandes entreprises (industrie, BTP…), les institutions, les architectes, les magazines print, web (mode, décoration, architecture, voyages, culture urbaine). Il a dirigé pendant 25 ans à La Réunion la société Le Studio Atelier Photographique où il a réalisé notamment un grand nombre de campagnes de suivi de la construction de la route des Tamarins pendant plus de quatre ans pour le compte de GTOI, de nombreuses images pour le magazine Kotépei, des sujets pour les magazines d’Air Austral « Escale » et Océan Indien Magazine, ainsi que le livre caritatif pour les enfants malades « L’étoile de dodos », édité par Les Éditions du Boucan.


Ces articles peuvent vous intéresser :

Bastide Niel plante les premiers arbres de la ZAC

09, 12, 2019|

L’éco-quartier Bastide Niel actuellement en construction sur la rive droite de Bordeaux accueillera 3000 arbustes & 1400 arbres en plus des arbres conservés sur les 130 000 mètres carrés d’espaces dédiés au public.

Ainsi, la SAS Bastide Niel a planté lundi 25 novembre 2019, soit le jour de la Sainte-Catherine, trois premiers arbres, qui seront d’ici quelques jours, rejoints par une vingtaine d’autres. Explications sur l’opération de Thomas Guillon, responsable des activités chez Techni-Vert ?.


Ces articles peuvent vous intéresser :

Bordeaux Bastide : EcoMégot dépollue les villes en créant de l’emploi

02, 12, 2019|

Implanté à Bordeaux Bastide et dans la région lyonnaise, EcoMégot créé en 2016 par Erwin Faure, sensibilise sur l’impact environnemental des mégots de cigarettes jetés au sol en les collectant puis en les recyclant. Plus d’explications avec Matthieu Fosse, responsable des actions menées sur la région Nouvelle Aquitaine.

1. Chaque année, 4 300 à 4 950 milliards de mégots de cigarettes sont jetés dans la nature* et à Bordeaux, ils seraient 200 millions à se retrouver sur la voie publique. Quelles sont les actions d’EcoMégot pour lutter contre ce fléau ?

Bordeaux Bastide : EcoMégot dépollue les villes en créant de l’emploi« ÉcoMégot accompagne chaque service public, entreprise, festival, association, etc. dans le diagnostic de leur besoin. Pour eux, notre structure économique sociale et solidaire agit concrètement en trois temps : la sensibilisation, la collecte et le recyclage. Nos solutions comprennent l’installation de cendriers fabriqués par un chantier d’insertion local (voir question 3), mais ce n’est pas tout. Nous déterminons où les placer, leurs nombres, mais aussi quand les collecter et quelles actions de sensibilisation efficaces sont à développer selon le profil des usagers et leurs besoins. Nos équipes sont au cœur de la démarche EcoMégot pour animer des ateliers, organiser des événements, participer à des conférences, mettre en place des actions de street marketing, etc.

À titre d’exemple, Eklo, le 5e hôtel le plus écologique de France installé à Bastide Niel, a dès son ouverture, choisi d’adhérer à la démarche ÉcoMégot. Nous y avons installé une borne et nous sommes venus sensibiliser le public le jour de l’inauguration et des affiches dans l’hôtel rappellent nos actions.

De plus, chaque année, nous remettons à nos clients un rapport dimpact environnemental et social attestant de leur engagement car nous garantissons une transparence totale sur la filière ainsi quune traçabilité des mégots récoltés. »

2. À l’origine, votre activité consistait à sensibiliser sur l’impact environnemental des mégots jetés au sol et à les récolter. Aujourd’hui, vous allez plus loin en recyclant et valorisant ces déchets. Expliquez-nous…

Bordeaux Bastide : EcoMégot dépollue les villes en créant de l’emploi« En effet, afin d’être cohérent avec notre démarche, la collecte des cendriers est la plus verte possible. À Bordeaux par exemple, elle est effectuée à vélo. Les mégots récoltés, à raison de 500 kg tous les 4/5 mois sur nos 220 points de collecte, sont ensuite envoyés en local à des entreprises de l’économie sociale et solidaire afin d’être recyclés.

Les mégots que nous collectons sont en grande partie envoyés dans la filière de valorisation énergétique. Ces mégots sont transformés en un Combustible solide de substitution (CSS) qui alimente des fours de cimenterie et ainsi, de diminuer l’utilisation d’énergies fossiles pour cette industrie. L’autre avantage de cette filière est qu’elle est équipée pour traiter les déchets dangereux. Nous garantissons donc à nos partenaires que le recyclage des mégots n’a pas d’impact négatif sur notre environnement.

Cependant, nous ne nous arrêtons pas là. La volonté d’EcoMégot a toujours été de mettre au point un filière de valorisation matière de l’acétate de cellulose qui constitue le mégot. C’est pourquoi, après deux année de Recherche et développement, nous déposons un brevet pour notre système de dépollution et de recyclage des mégots de cigarette sans utiliser d’eau. Nous communiquerons officiellement sur cette filière après le dépôt du brevet, soit début 2020. »

3. Vous avez l’ambition de créer de l’emploi pour les personnes qui en sont éloignées, en interne, mais aussi dans les partenariats que vous développez. Racontez-nous…

« C’est exact. Nos valeurs, résolument tournées vers l’avenir, sont les bases de notre modèle et s’expriment dans chacune de nos décisions. Ainsi, de la communication au recyclage des mégots en passant par le choix de la banque, EcoMégot sentoure de structures sociales et solidaires dans lobjectif de dynamiser l’économie et lemploi local et l’insertion des personnes éloignées du monde du travail. À ce jour, nous employons 12 personnes en interne et nous prévoyons la création de 10 nouveaux emplois d’ici à cinq ans en parallèle de notre développement sur l’ensemble de l’hexagone. Notre impact social s’appuie également sur nos 300 partenariats actuels. Nos cendriers sont fabriqués par le chantier d’insertion Fil de Faire à Bègles et nous sous-traitons une partie de la collecte à des entreprises locales adaptées ou d’insertion.

Enfin, l’ensemble des partenaires (agence de communication, fournisseurs papiers, fabricants, sous-traitants, collecte, banque, cabinet comptable) sont des structures de l’Economie sociale et solidaire.

Le modèle économique d’ÉcoMégot repose sur le chiffre d’affaires issu de la solution. C’est-à-dire la vente des bornes, leur pose, la collecte régulière, le traitement des mégots et les campagnes de communication et de sensibilisation auprès d’une clientèle de collectivités, d’associations et entreprises comme Keolis, Bordeaux Métropole, Cdiscount, la Caisse des dépôts, la ville de Bastia, etc. Et la demande ne cesse de croître ! »

*Selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les conséquences environnementales du tabac.

EcoMégot combien ça coûte ?

À partir de 339 euros HT : EcoMégot a pensé trois types de cendriers en mesure de s’adapter au mobilier existant. Des cendriers sondages pour lutter de manière ludique contre le jet de mégots sont aussi disponibles.

À partir de 1 500 euros HT : EcoMégot propose une solution d’accompagnement d’une durée minimum de deux ans qui comprend : le diagnostic, l’installation de cendrier(s), la sensibilisation, la collecte, la valorisation, et la remise d’un rapport d’impact environnemental annuel.

Ces articles peuvent vous intéresser :

07, 11, 2019

Bastide Niel au MAPIC le 13 novembre

07, 11, 2019|

? Mercredi 13 novembre 2019 : 17h30-18h15

Présentation de « L’EcoQuartier Bastide Niel, un quartier innovant au cœur de la rive droite de Bordeaux : avancement et perspectives, »

suivie d’un cocktail dès 18h15.

? Intervenant : Pascal Gerasimo, Directeur Général de BMA, Président de la SAS d’aménagement Bastide Niel.

18, 09, 2019

09, 08, 2019

Chantier durable : les anciens revêtements du site Bastide Niel sont concassés puis réutilisés

09, 08, 2019|

Chantier durable : l’aménagement de l’Eco quartier Bastide Niel s’inscrit depuis son lancement en 2009, dans une démarche globale de développement durable à travers la mise en œuvre de solutions innovantes. (Voir aussi :  Bastide Niel, une gestion éco-responsable et durable des déchets de terrassement).

Ainsi, les anciens revêtements en béton du site sont concassés sur le chantier afin d’être réemployés dans les futures voiries. Ce chantier durable permet une diminution importante du trafic des camions, des nuisances et de la pollution…

Plus d’explications avec Guillaume Galbois, le directeur des travaux chargé du groupement d’entreprises réalisant les travaux d’aménagement de Bastide Niel à Bordeaux.

Ces articles peuvent vous intéresser :