Accueil2017-07-11T12:50:58+02:00

Concept urbain

Réalisations

Sas d'aménagement

Contact / Accès

2929, 04, 2019

EcoQuartier : Bastide Niel s’engage

Depuis le lancement des études de la ZAC Bastide Niel en 2009, Bordeaux Métropole a souhaité inscrire cette opération dans une approche globale de développement durable et de haute qualité de vie. Lorsque la SAS d’aménagement Bastide Niel (Bordeaux Métropole Aménagement, Aquitanis et Domofrance) a été désignée concessionnaire pour la réalisation de la ZAC en 2014, elle s’est engagée pleinement dans la démarche EcoQuartier afin d’intégrer la ZAC Bastide Niel dans un processus plus global de développement durable, aux côtés de la Métropole. Dès le début de la réalisation, la SAS a désigné un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), ADER & Co (voir ci-dessous), avec qui les réponses aux  principes fondamentaux de la charte ont été élaborés et qui suivra le processus tout au long de l’opération.

Trois questions à Pierre Donnet du bureau d’études Ader & Co, AMO de la SAS d’aménagement Bastide Niel pour le développement durable du quartier.

 

1. Vous êtes un acteur de l’innovation territoriale et de la transition écologique. Quelle est votre approche ?

« Depuis une dizaine d’années, je conseille les aménageurs et les constructeurs qui souhaitent inscrire ou développer leurs projets dans une démarche durable et responsable, soit y intégrer à égale mesure les aspects sociaux, environnementaux et économiques. Objectifs concrets, réponses techniques, liens permanents avec les différents acteurs, sensibilité écologique et humaine, respect des budgets et évaluation permanente… Ma mission, qui s’étend sur toute la durée d’un projet est globale et mon approche est systémique. Je suis là pour guider et transformer des enjeux en actions concrètes. J’opère avec eux un véritable changement de paradigme en prenant en compte les ressources, la densité, les usages mais aussi l’équilibre économique du projet. On ne peut pas construire sans prendre en considération l’usage d’un territoire, ses besoins et ceux de ses habitants présents et futurs.

2. Vous accompagnez la SAS d’aménagement Bastide Niel dans la démarche du label ÉcoQuartier. En quoi cela consiste-t-il ?

EcoQuartier : Bastide Niel s’engage

Le 16 mai 2017, le maire de Bordeaux Alain Juppé, le maire-adjoint de Bordeaux Bastide Jérôme Siri et le directeur général de Bordeaux Métropole Aménagement Pascal Gérasimo, se sont engagés à respecter les 20 engagements de la Charte EcoQuartier pour l’opération exemplaire d’aménagement durable Bastide Niel.

« Je suis intervenu sur la ZAC Bastide Niel dès le début des études de création de la ZAC au sein du bureau d’études techniques Oasiis, bien avant que la SAS ne soit créée. J’accompagnais MVRDV, l’agence désignée par Bordeaux Métropole pour la conception du projet urbain du quartier sur tous les principes haute qualité environnementale (HQE) du plan guide : qualité du bâti et des constructions, démarche organisationnelle, suivi et évaluation de l’engagement environnemental, pour Bordeaux Métropole.

En 2014, j’ai gagné l’appel d’offre « AMO développement durable » lancé par la SAS d’aménagement Bastide Niel qui venait d’être désignée par la Métropole pour la réalisation de la ZAC Bastide Niel.

Avec comme point de départ le projet urbain, nous avons mis en place un système de management environnemental dont l’objectif est de mettre en place la démarche EcoQuartier avec l’ensemble des acteurs. Nous avons fixé des règles communes avec l’aménageur afin de répondre au dessein EcoQuartier et appliquer une vision opérationnelle à la ZAC Bastide Niel.

La détermination de la SAS d’aménagement Bastide Niel est un atout pour la réussite de ce projet construit pour l’humain dans une recherche d’optimisation des usages (Voir la charte EcoQuartier Bastide Niel signée par le 16 mai 2017 par le maire de Bordeaux Alain Juppé, le maire-adjoint de Bordeaux Bastide Jérôme Siri et le directeur général de Bordeaux Métropole Aménagement Pascal Gérasimo).

Mon rôle en tant qu’AMO sur ce territoire en friche et sur toute la durée de l’opération, est d’accompagner la SAS Bastide Niel dans une mise en œuvre opérationnelle « Haute qualité de vie » et de répondre aux engagements politiques de la commande publique en termes de développement durable. » 

3. En parallèle de la labellisation EcoQuartier, la SAS Bastide a choisi d’innover davantage dans la ville de demain en s’engageant dans la démarche EcoCité. Comment l’avez-vous accompagnée ?

« J’accompagne la SAS Bastide Niel dans sa quête en matière d’innovation en répondant à l’appel à projet EcoCité du ministère de la Cohésion des territoires qui récompense des projets urbains innovants. Pour y parvenir, j’ai élaboré une réponse aux exigences du cahier des charges par la rédaction de dix actions : enjeux de la qualité de l’air, gestion de l’énergie et de l’eau, des déchets, de la mobilité ou encore de la cohésion sociale.

EcoQuartier Bastide Niel : un véritable laboratoire de la ville durable

La démarche EcoCité fait émerger une nouvelle façon de concevoir, de construire et d’aménager le territoire. Non seulement, cette exemplarité valorise, à l’échelle nationale et internationale, le savoir-faire des territoires français, mais elle contribue aussi à leur attractivité et fait du réseau ÉcoCité un véritable laboratoire de la ville durable. Ces actions, qui ont été validées par le ministère et soutenues à hauteur de 1 362 000 d’euros par le programme Ville de demain des investissements d’avenir, sont en cours de mise en œuvre opérationnelle. Citons par exemple :

  • La création d’un bâtiment démonstrateur multi-usages stationnement, logistique et services urbains;
  • 90 centrales de production photovoltaïque en autoconsommation.
  • Réhabilitation du mess des officiers en tenant compte de son caractère patrimonial et de la gestion hygrothermiques de ses parois;
  • La prise en considération des îlots de chaleur sur l’aménagement ;
  • La création d’outils de conception et d’exploitation en BIM et en réalité virtuelle augmentée;
  • La mise en place d’une démarche participative, collaborative et d’innovation avec Bastideniel&co. 

Ce travail de fond, itératif, que j’accompagne depuis près de dix ans auprès d’un ensemble d’acteurs constitue pour moi le projet de toute une vie. Avec la SAS Bastide Niel je rencontre une volonté forte d’innover dans la transition écologique, indépendamment des contraintes liées à la labélisation EcoQuartier ou encore à la démarche Ecocité et de mener ce projet sur les 10 prochaines années dans l’objectif de réaliser un nouveau quartier de centre ville dont l’identité sera la qualité de vie de ses habitants présents et à venir.

En signant la charte Ecoquartier, fondée sur un référentiel de 20 engagements, la collectivité, l’aménageur, les opérateurs et l’ensemble des parties prenantes s’engagent à à favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de réaliser et de faire vivre ce territoire en devenir.

Ces articles peuvent vous intéresser :

808, 04, 2019

Bordeaux : dans les coulisses de l’expo « Quai des Queyries » à arc en rêve

Dans le cadre de son cycle d’expositions « architectures d’ici », conçu par Francine Fort, arc en rêve centre d’architecture à Bordeaux, accueille jusqu’au dimanche 26 mai 2019, l’exposition « Quai des Queyries » consacrée au concepteur de la ville intime, l’urbaniste Winy Maas de l’agence MVRDV.

Dans les coulisses de l’expo « Quai des Queyries » à arc en rêveWiny Maas de l’agence MVRDV située à Rotterdam qu’il a créée en 1983 avec Jacob van Rijs et Nathalie de Vries, est l’architecte-urbaniste de deux projets distincts mais complémentaires sur la rive droite de Bordeaux : l’opération îlot Queyries (RIVEO) réalisée par Kaufman & Broad dont l’aménageur est Bordeaux Métropole Aménagement et la ZAC Bastide Niel portée par la SAS d’aménagement Bastide Niel.

L’objectif de ces cycles d’expositions est de présenter les projets urbains et architecturaux réalisés sur la métropole bordelaise, fruits d’une collaboration étroite entre architectes et maîtres d’ouvrages. Dans le cadre de l’exposition « Quai des Queyries », arc en rêve dévoile les démarches de Winy Maas qui diffèrent selon les projets, que ce soit à Bordeaux ou partout ailleurs dans le monde mais toujours avec la même volonté : celle de conjuguer liberté et cohésion sociale avec la nécessaire densité urbaine.

Une architecture conçue à échelle humaine

Et pour cause, la spécificité de l’agence MVRDV qui réalise à ce jour plus de 300 projets répartis sur l’ensemble du globe réside dans son approche unique en matière de conception et sa capacité d’adaptation aux contraintes et aux besoins de chaque territoire.

Basée sur la recherche-conception, la méthodologie systémique de MVRDV repose sur une collaboration étroite en amont du processus créatif avec les collectivités, la maîtrise d’ouvrage, les futurs usagers et l’ensemble des acteurs associés au projet.

En résulte des projets à l’exemplarité enthousiasmante qui permettent d’apporter aux territoires un développement urbain harmonieux et durable. MVRDV intervient sur une large diversité de typologies de projets allant du bâtiment unique à l’urbanisme de plan ou à la vision prospective d’un territoire.

Du Market Hall à Rotterdam à la Serre d’Issy-les-Moulineaux en passant par la spectaculaire Valley à Amsterdam (visibles sur l’exposition), aucune réalisation ne se ressemble mais oeuvre invariablement pour la ville intime – l’urban village – et pour une architecture conçue à échelle humaine.

L’îlot Queyries participe à la transformation de la Bastide

Bien que la Zone d’aménagement concerté (ZAC) Bastide Niel et l’îlot Queyries soient très proches du quai de Queyries, ce sont deux projets foncièrement et juridiquement différents (voir encadré ci-dessous). Néanmoins, l’une des intentions de l’exposition est de présenter les visions différentes mais complémentaires qu’a Winy Maas entre l’aménagement d’un éco-quartier de 35 hectares et la conception d’un ensemble qui réunira 382 appartements, 170 logements étudiants, des commerces et un restaurant panoramique entièrement vitré dans quatre édifices de tailles variées.

L’îlot Queyries, qui s’élève en écho de la rive gauche, constitue une première opération emblématique qui participe à la transformation de la Bastide. En effet, avec sa densité particulière, le projet donne le ton architectural et urbain pour Bordeaux Bastide qui accueillera d’ici 2028 l’éco-quartier Bastide Niel, « un alter égo au centre historique qui viendra compléter la ville », selon Winy Maas.

Ainsi, l’îlot Queyries formalise les ambitions architecturales et urbaines principales mises en place par MVRDV pour l’ensemble de la ZAC Bastide-Niel comme :

  • La recherche d’un apport de lumière naturelle maximum ;
  • La minéralité des façades ;
  • La qualité des espaces et des vues pour des logements majoritairement traversants et prolongés de vastes espaces extérieurs ;
  • L’originalité des typologies de l’habitat, des niveaux supérieurs, des jardins…

Des vidéos sur grand-écran, des maquettes et une installation

L’exposition « quai des Queyries » se déroule sur les 180m2 de la galerie blanche d’arc en rêve. Les trois sujets, Bastide-Niel, îlot Queyries, et les quartiers de demain, sont présentés successivement dans trois espaces dont chacun se caractérise par une atmosphère particulière.

L’entrée, dans la pénombre, introduit l’exposition par la présentation d’un quartier en mutation : Bastide-Niel. En position centrale, une spectaculaire maquette blanche de l’éco-quartier  s’adosse à un plan à échelle identique. Ce plan est inclus dans une grande photo aérienne de la Bastide, encollée sur la cimaise.

La cloison vitrée offre une vue sur la première salle qui est consacrée aux projets de Winy Maas/MVRDV à Bordeaux : aménagement du quartier Bastide-Niel, et îlot Queyries, projet de logements. Cette salle, plongée dans l’obscurité, propose des représentations du projet. Il s’agit de dessins de conception, ainsi que des vues récentes du chantier en cours, réalisées par Ivan Mathie, enfin les témoignages des différents acteurs : maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises. L’ensemble visuel se compose d’écrans vidéo disposés au sol de façon aléatoire et de projections sur les cimaises à la périphérie.

La dernière salle est consacrée aux projets dans le monde illustrant les idées de Winy Maas sur les quartiers de demain, dans une atmosphère très colorée à la manière de MVRDV. De larges écrans vidéo, des photos, se mêlent aux maquettes et aux volumes multicolores du projet Village vertical, l’ensemble baignant dans la lumière naturelle.

Retrouvez l’édito de Francine Fort et la liste des architectes associés à l’opération.

–> Winy Maas donnera une conférence jeudi 23 mai à 18 heures <–

ZAC Bastide Niel, îlot Queyries : deux projets différents

L’éco-quartier Bastide Niel et l’îlot Queyries sont certes géographiquement proches, ils n’en demeurent pas moins juridiquement et foncièrement différents.

D’une part, les fonciers ne sont pas les mêmes. L’îlot Queyries a pour point de départ un foncier privé (ex « tout electric ») sur lequel Kaufman & Broad était titré. La présence de fonciers publics mutables essentiellement de l’Etat et de Bordeaux Métropole, cédés à BMA, a permis de mener une réflexion urbaine élargie.

L’Objectif ? Assurer la transition entre le quartier existant Cœur de Bastide et le futur grand projet Bastide Niel qui était alors en phase d’études préliminaires.

D’autre part, le périmètre de la ZAC a été déterminé en fonction des friches militaires et ferroviaires existantes conservées et des mutations a venir (abandon des dernières voies et possible mutation des bureaux de la SNCF) puis complété de fonciers privés de taille réduite.

Ce sont également deux cadres juridiques distincts : 

L’îlot Queyries est une opération de construction privée basée sur une procédure classique de permis d’aménager, suivie de permis de construire pour chaque lot.

La ZAC Bastide Niel est d’abord une procédure d’aménagement urbain décidée sur initiative de la collectivité et dont la base  est le remembrement, la viabilisation et la réalisation d’équipements publics par Bordeaux Métropole dont la réalisation a été confiée à la SAS d’aménagement Bastide Niel afin de permettre la réalisation d’un programme de construction préalablement arrêté.

Enfin, certains principes de composition urbaine (valorisation des traces patrimoniale de l’activité du passé , optimisation de l’ensoleillement…) sont identiques.

Une chance pour la rive droite de Bordeaux de voir se développer un projet d’urbanisme inédit, fondé sur des enjeux de développement durable ambitieux et dont les innovations tant esthétiques qu’en qualité d’usage positionneront ce nouveau quarter dans Bordeaux devenue une « Métropole Européenne ».

Crédit des photos : Rodolphe Escher

adipiscing id leo elit. et, quis, risus justo