Accueil2020-01-21T17:35:26+01:00

Concept urbain

Réalisations

Sas d'aménagement

Contact / Accès

2424, 06, 2019

Bastide Niel : des racines et des arbres

Le chantier de canalisations qui est actuellement en cours de réalisation à Bastide Niel respecte et préserve les arbres centenaires existants et leurs racines. Ce processus d’évitement est « une innovation rare, voire inédite en France » selon Olivier Damas, consultant et expert en agronomie au sein d’ArcaGée* qui accompagne depuis 2015 la SAS d’aménagement Bastide Niel dans la gestion du risque environnemental sur le chantier de la ZAC.

L’aménagement de l’Eco quartier Bastide Niel s’inscrit depuis son lancement en 2009, dans une démarche globale de développement durable à travers la mise en œuvre de solutions innovantes. (Voir aussi :  Bastide Niel, une gestion éco-responsable et durable des déchets de terrassement).

D’une manière générale, la réalisation des travaux d’aménagement et de réseaux nécessite de prendre des mesures spécifiques de protection en cours de chantier. Or, la SAS Bastide Niel est allée encore plus loin en confiant à l’Atelier de l’Arbre une étude de diagnostic phytosanitaire. L’objectif ?  Repérer les arbres remarquables afin de les conserver. 

Les racines considérées comme un organe vivant à préserver

« C’est un travail au pinceau qui s’est déroulé le 5 juin dernier sur le chantier Bastide Niel. Une innovation rare voire inédite en France », annonce Olivier Damas d’ArcaGée.

« C’est la première fois dans un tel chantier que je vois des racines considérées comme un organe vivant à préserver », explique-t-il.

« En cohérence avec ce grand principe environnemental, nous avons respecté ici par ordre de priorité la séquence, soit :

  1. Eviter ;
  2. Réduire ;
  3. Compenser.

C’est une véritable démarche intégrée », précise Olivier Damas.

Ainsi, c’est d’abord le contournement d’un groupe de huit platanes qui a été privilégié (« éviter l’impact ») « car si on coupe une racine près du tronc d’un arbre, on interfère sur le système principal qui lui permet de s’alimenter ».

Puis, deux platanes ont bénéficié d’un traitement tout à fait particulier car la proximité des canalisations n’a pu être évitée (« réduire l’impact »).

La très grande majorité des racines charpentières conservées

« En effet, il faut imaginer que le réseau des racines d’un arbre, surtout aussi âgé, croît au-delà de la circonférence visible de ses branches. De fait, nous avons voulu réduire les séquelles au maximum sur les racines de ces deux arbres. Bien que les tranchées passent au plus près à 2,2 mètres du centre du tronc des deux arbres, et afin de prévenir tout impact lors des interventions et travaux, nous avons préalablement localisé et marqué les racines de plus de huit centimètres de diamètre. Le sol est ici constitué de sable en surface. Le but est de positionner les canalisations – qui in fine se trouveront en profondeur sous les racines – par le côté et non par le dessus, ce qui aurait obligé la coupe totale des racines. De cette manière, nous avons pu conserver la très grande majorité des racines charpentières ». 

« En 20 années de métier, je n’ai jamais vu une telle volonté de la part du maître d’ouvrage de conserver les arbres sur un chantier », conclut le consultant. 

À noter qu’un filet avertisseur a été placé et enterré 20 centimètres au-dessus des racines de ces arbres afin de signaler leur présence pour les travaux futurs. 

*ArcaGée : bureau d’études qui intervient auprès des décideurs dans le domaine de l’industrie, de la promotion, de la construction immobilière et de l’aménagement du territoire qui s’enquièrent des risques environnementaux, sanitaires et sociaux de leurs chantiers.


Ces articles peuvent vous intéresser :

909, 06, 2019

Un essaim d’abeilles sauvé à Bastide Niel

Grâce à la réactivité et à l’implication des entreprises qui opèrent sur le chantier de la ZAC (Zone d’aménagement concerté) Bastide Niel, un essaim d’abeilles qui s’était installé dans le godet d’une machine de chantier a été récupéré par un apiculteur de Bouliac.

Depuis le lancement de la ZAC Bastide Niel en 2009, son aménagement urbain s’inscrit dans une démarche globale de développement durable. Cette ambition est initiée par Bordeaux Métropole, caractérisée et mise en œuvre par la SAS (Société par actions simplifiée) d’Aménagement Bastide Niel et par les cinq entreprises régionales qui opèrent sur le chantier : GUINTOLI (mandataire), EHTPSIORATSOBEBO & ATLANTIC Routes. (Voir aussi : Ecoquartier Bastide Niel : une gestion éco-responsable et durable des sols urbains et des déchets de terrassement).

C’est pourquoi, lorsque le 7 mai dernier, un essaim d’abeilles non agressif est repéré sur un mur du chantier en début d’après-midi, le chef d’équipe et son équipe terminent leur journée sans s’en préoccuper. Et le lendemain, les abeilles étaient parties.

Le 13 mai, le chef d’équipe constate que l’essaim d’abeilles est de retour sur le chantier, dans le godet de sa machine. Il fait remonter l’information à l’assistant QSE (qualité, sécurité et environnement) qui rédige alors un rapport de situation dangereuse. Cependant, avant la détermination d’actions à mettre en œuvre, l’essaim était reparti.

L’essaim d’abeilles en sécurité à Bouliac

Le 20 mai, l’essaim d’abeilles est à nouveau présent dans le godet de la machine qui doit être utilisée sur le chantier. Ainsi, afin de permettre l’avancée des travaux en toute sécurité et sans détruire l’essaim, le coordonnateur en matière de sécurité et de protection de la santé et l’un des conducteurs de travaux sont prévenus, ainsi qu’un un apiculteur de la ville de Bouliac, Michel Costa.

En moins de 30 minutes, l’apiculteur est sur chantier et récupère l’essaim en une vingtaine de minutes seulement.

Depuis, les abeilles ont trouvé une nouvelle demeure dans les ruches de l’apiculteur.

Ces articles peuvent vous intéresser :

505, 06, 2019

Cocoon : l’accession abordable à Bastide Niel

Créée par Domofrance, la marque ExterrA a pour vocation d’accompagner le plus grand nombre de personnes dans l’accession sécurisée à la propriété. ExterrA a lancé depuis mai 2019, Cocoon, un ensemble immobilier de six logements dans l’Eco-quartier Bastide Niel à Bordeaux dont la commercialisation devrait démarrer cet été. Explications de Anne-Gaëlle Canonne, responsable du service maîtrise d’ouvrage accession chez ExterrA.

Cocoon : l’accession abordable à Bastide NielLa mixité sociale est au coeur des ambitions de l’éco-quartier Bastide Niel. En constituant la SAS (Société par actions simplifiée) Bastide Niel, les objectifs de l’aménageur Bordeaux Métropole Aménagement et des bailleurs sociaux Domofrance et Aquitanis, étaient clairs dès sa création en 2014 : proposer un cadre de vie durable et de qualité ainsi que des services exemplaires ouverts à toutes & à tous.

« Le but d’ExterrA est d’offrir un parcours résidentiel réaliste et sans risque en rendant accessible à la propriété des biens dont l’équivalence est inabordable dans le privé pour un grand nombre de personnes », commence Anne-Gaëlle.

« En proposant, sous conditions de ressources, des prix moins chers que ceux pratiqués dans le secteur privé, nous permettons notamment à des primo-accédants avec des revenus modestes d’acheter en zone urbaine. Généralement dans le cadre de leur projet, nos accédants sollicitent également des prêts aidés aussi soumis à des conditions de ressources », poursuit-elle. 

Les travaux de Cocoon vont démarrer dès la rentrée prochaine

Ainsi, les travaux de Cocoon vont démarrer dès la rentrée prochaine au 148 rue Hortense, afin d’y accueillir fin 2020, un bâtiment en copropriété de six logements, dont deux en duplex. Ce sont un T4, deux T2 et trois T3 qui seront ouverts à la commercialisation en VEFA (Vente d’un logement en l’état futur d’achèvement) dès cet été à des foyers éligibles. Sur une surface plancher de 447 m2, l’ensemble disposera d’une petite cour commune, de deux petits jardins privés en rez-de-chaussée et de loggias pour chaque logement en étages. 

«Conformément aux attentes de l’architecte-urbaniste du quartier Bastide Niel Winy Maas qui a conçu le projet urbain et ses caractéristiques générales en termes de développement durable et de forme, le cabinet d’architecture de Cocoon LISE ARCHITECTURE de Pessac, a pensé ce petit îlot de manière très intime avec comme préoccupations majeures, la qualité du bâti et l’aménité de l’environnement vis à vis des voisins et du reste du quartier », détaille Anne-Gaëlle Canonne.

Cocoon, un projet à taille humaine

Cocoon : l’accession abordable à Bastide NielAprès la démolition du hangar existant, Cocoon sera composé de deux entités reliées par un espace extérieur commun central, visible depuis l’entrée, rue Hortense, grâce à une porte vitrée. L’ensemble constituant une forme organique unique.

Sur la rue, il y aura un premier volume en R+3 avec quatre logements de type T2, T3 et T4 en duplex et à l’arrière un second volume en R+1 avec deux T3 en duplex dont un avec un accès indépendant depuis le futur espace public de l’éco-quartier.

Cette architecture, pensée selon les prescriptions volumétriques et architecturales du quartier, offrira à ses habitants différentes vues sur la ville grâce aux toitures à pans coupés qui permettent la création de loggias/terrasses avec dalles sur plots, et pour chaque T3 en duplex, un jardin privatif. 

Cocoon, une esthétique pure, moderne et raffinée 

Cocoon : l’accession abordable à Bastide NielCocoon sera revêtu d’une couverture de couleur blanche identique en façade et en toiture, qui sera panachée d’un mélange de tuiles plates mattes et de tuiles plates émaillées donnant un effet de matière précieuse à cette enveloppe.

Afin d’apporter un contraste et un dynamisme avec l’extérieur, les façades intérieures communes seront en enduit peint. Elles seront soit de teinte rouge comme les loggias qui donneront sur la rue, soit de couleur blanc cassé, comme la loggia en cœur d’îlot.

La porte vitrée d’entrée principale, la porte d’accès au local déchets et les portes d’accès aux logements seront en aluminium de couleur gris anthracite. Et l’ensemble des autres menuiseries seront en aluminium de teinte gris clair  avec des volets roulants de couleur identique.

Enfin, les fenêtres de toits seront en aluminium de teinte gris anthracite, encastrées dans l’enveloppe extérieure comme les chéneaux et les descentes d’eaux pluviales. L’escalier extérieur sera quant à lui en métal, et les gardes corps en aluminium avec des panneaux de verre.

Conformément au Plan local d’urbanisme (PLU), l’ensemble disposera de trois places de stationnement situées dans un parking en silo qui sera construit à proximité.


Cocoon, quels tarifs ?

  • Les T2 : à partir de 150 000 € TTC (hors parking)
  • Les T3 : à partir de 226 000 € TTC (hors parking)
  • Les T4 : à partir de 312 000 € TTC (avec  parking)

A noter que Domofrance a également prévu la construction de 158 autres logements sociaux disponibles à la location sur Bastide Niel.


Ces articles peuvent vous intéresser :

2121, 05, 2019

Les travaux de fonçage

Présentation des travaux de fonçage réalisés par la SAS d’aménagement Bastide Niel pour viabiliser les terrains de l’Avenue Thiers de la ZAC Bastide Niel et les raccorder à la Caserne et à la Prairie aux rails en passant sous les voies SNCF.